Billets comportant le tag cow.

The Promise of Money, 2003, Damien Hirst

Huma Mulji , Heavenly Heights, 2009

Steel pylon powder coated and laminated, taxidermied water buffalo

Huma Mulji, Her Suburban Dream (and 2 details) 2009

Mixed media 99 x 330.2 x 76.2

Markus Leitsch,  Suit 2, 2009

cowhide, resin

60×30×180cm

Markus Leitsch,  Suit 3, 2009

cowhide, resin

60×30×180cm

Markus Leitsch, Coat 2008

cowhide, resin. 200×170×40cm

Joachim Schönfeldt, Four Musicians (moo, roar, chee-ow & yeeeoh), 2010

Installation view, 2008 Gwangju Biennale.

Gallery AOP

Joachim Schönfeldt, Four Musicians (moo, roar, chee-ow & yeeeoh), 2010

Goodman Gallery, The Armory Show 2010

Géza Szöllősi, cow No. 4, 2009

taxidermied cow head

45 cm

Géza Szöllősi, cow No. 2, 2009

taxidermied cow head

50 cm

Géza Szöllősi, cow No1, 2006,

taxidermied cow head

5O cm

Géza Szöllősi, cow No.4, 2010

taxidermied cow head  

d: 45cm

Ulrike Palmbach, cow, 2004

mousseline, bois, polyester, fil , vache

stephen Wirtz gallery, San Fransisco

Exposition: comme des bête, MAMAC nice

( This is such similar to the work of Berlinde de Bruyckere: Can one talk about plagiarism?)

Katharina Moessinger, In(stall)ation, 2000/2007

queues de vache préparées, cimaise, moteurs, microprocesseurs

250 x 400 x 30 cm

Collection de l’artiste

Julien Salaud

vue de l’exposition ” module 3/ Julien Salaud/ Songes d’une araignée nyctalope” au Palais de Tokyo, Du 05 novembre au 28 novembre 2010, Paris

Courtesy de l’artiste

Photo: André Morin

Julien Salaud s’intéresse autant à la survie des espèces animales et végétales en voie de disparition qu’à la fabrication de créatures célestes, chimères faites d’oiseaux et d’insectes, composant ainsi un bestiaire magique – qui nous permet de faire face à un retour du règne animal, puissant et mystérieux. Jan Fabre ou Thomas Grünfeld sont des figures tutélaires pour l’artiste, dont la pratique touche à l’ornementation, la broderie, le travail des perles ou encore l’enluminure. Des activités rares dans la scène artistique actuelle, qui rendent ses œuvres profondes d’autant plus étranges et précieuses. 

Avec Songes d’une araignée nyctalope, Julien Salaud propose une installation inédite, faite d’une sélection d’œuvres existantes ou nouvellement créées. D’une toile d’araignée géante et multicolore, tombent des fils menant à des boîtes entomologiques, renfermant des insectes métamorphosés, des dessins à l’encre de chine et à l’aquarelle, des broderies sur tirage numérique, mais aussi un oiseau de nuit naturalisé et orné d’un papillon. Chacune de ces œuvres offre, selon l’artiste, « un point de vue différent sur ce que peut être un animal (celui du cartésien ou du généticien, du prédateur ou de la proie, du sorcier ou du mystique). » 

Le journal des Arts